En fait dés la mise en service de l'adressage IPV6 les sociétés trainent des pieds. Pourtant le 3 février 2011 l'IANA annonce que les cinq derniers blocs d'adresses IPV4 ont été distribués, on va donc c'est certain manquer d'adresse IP. Donc toutes les grandes sociétés auraient due se jeter sur leurs claviers et mettre l'adressage IPV6 en place ! Et bien non ...

A priori ils n'étaient pas tous d'accord pour dire que IPV4 allait mourir d'ici 2 ou 3 ans nous avait-on dit !!!

Comme par magie ou enchantement, ils ont réussi à retrouver des centaines de millions d'adresse IP (peut-être même des milliards je n'ai pas trouvé de chiffres)

Alors vous allez me dire mais comment ont-ils fait ? Et bien c'est simple :

  • En ouvrant les blocs d'adresses IP autrefois réservés (comme par exemple 14.0.0.0/8)
  • En demandant gentiment aux sociétés, qui avait réservés des milliers voir des millions d'adresse IP pour par grand chose, de les rendre sur la base du volontariat (pas certain qu'on ne leur a pas forcé un peu la main)
  • En récupérant des blocs assignés sur certaines tâches désuètes et qui ne sont plus sur le réseau internet
  • Et enfin le plus beau, c'est que lorsqu'une chose devient sois-disant rare, elle devient très cher et donc un marché de l'adresse IP s'opère (vous savez comme la sois-disante pénurie de beurre en janvier 2018

Conclusion, depuis que Orange et FREE (chez FREE ils ont très rapidement adopté IPV6) s'y mettent l'avancement se fait sentir nous dit l'ARCEP ici. Mais on n'est encore l'on de l'abandon de l'adressage IPV4.
En fait au 18 décembre 2017, l'ARCEP disait que l'on ne serait même pas prêt pour 2020 ... ah ben bravo !!!